Narcisse,
essai artistique sur la poésie de l'eau

FR

Narcisse est une recherche poétique sur l’eau calme et noire celle qui reflète et inspire le mythe de Narcisse ou d’Ophélie.
Cette recherche est partagée sous la forme de photographies, de performances, de vidéos et d’installations monumentales qui invitent à de nouvelles formes d’expérimentations artistiques.
Dans ces installations, l’expérience et le temps sont composées et l’écriture relationnelle est dynamique.
Chaque lieu d’exposition est installé différemment jusqu’à former une proposition plastique nouvelle. Les photographies des dernières expositions peuvent en témoigner. 

Dans le mythe de Narcisse et Écho d’Ovide, Narcisse apercevant son reflet souhaite l’attraper. Lorsqu’il l’attrape celui-ci disparait. Il pleure, son reflet disparait à nouveau sous les larmes. Peut-on seulement saisir un reflet de soi-même ? J’affectionne ce mythe dans le sens où il questionne notre capacité à découvrir qui nous sommes en tant qu’être

indivisible dans un monde hypermédiatique qui souvent nous dépasse. J’ai donc créé des dispositifs pour troubler notre reflet.

 

ENG

 

Narcissus is a poetic research on the calm and dark water that reflects and inspires the myth of Narcissus or Ophelia.
This research is shared in the form of photographs, performances, videos and monumental installations that invite new forms of artistic experimentation.
In these installations, experience and time are composed and relational writing is dynamic.
Each exhibition space is installed differently until it forms a new plastic proposal. The photographs of the last exhibitions can testify to this. 

In the myth of Narcissus and Echo by Ovid, Narcissus sees his reflection and wants to catch it. When he catches it, it disappears. He cries, his reflection disappears again under the tears. Can one only catch a reflection of oneself? I like this myth because it questions our ability to discover who we are as an indivisible being in a hypermedia world that often overwhelms us.
I have therefore created devices to disturb our reflection.

Vues d'expositions récentes : Chapelle du Musée dauphinois, festival DNA à Grenoble, sortie de résidence VIDÉOFORMES à Jaligny-sur-Besbre, Vidéobar à la chapelle de l'oratoire à Clermont-Ferrand.

Travail soutenu en 2021 par VIDÉOFORMES, Arcan, Gipsa Lab de Grenoble, La Chaire arts & sciences de l’École polytechnique, de l’École des Arts Décoratifs-PSL et de la fondation Daniel et Nina Carasso, la Faculté d’Art de la Ville de Saint-Étienne, la  Ville de Saint-Étienne, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.